DEMESTRE Rémy

ATOMIK - La Palmyre - Galerie Cordouan BALCHIMIK - La Palmyre - Galerie Cordouan HOLIDAYS - La Palmyre - Galerie Cordouan KRABY  - La Palmyre - Galerie Cordouan LA REVERENCE  - La Palmyre - Galerie Cordouan RYÔ DEMESTRE Rémy  - La Palmyre - Galerie Cordouan THE LAST GAME - La Palmyre - Galerie Cordouan TURBULENCE - La Palmyre - Galerie Cordouan VOLTIK - La Palmyre - Galerie Cordouan


 

Il est peintre, mais que peint-il ? Et pourquoi ? Comment ?

Parti de zéro, sans savoir quoi peindre, il a directement fallut qu’il se laisse aller sur la toile, tant que le plaisir était là, c’était le principal. Il laisse donc libre court à son imagination, ensuite, il décide de peindre quelques arbres de manière assez abstraite, un moyen pour lui de se raccrocher à la vie…

Un soir, crayon de papier, feuille A4, il trace des traits et fait que des triangles qui se touchent, il trouve ça chouette et dynamisant, dès le lendemain il décide de faire une toile qu’avec des triangles sur fond noir, puis de peindre chaque triangles en couleurs, le résultat est très satisfaisant, c’est géométrique, et à la fois dynamique, si bien que la toile s’appellera «Énergie»

La géométrie l’inspire, c’est abstrait et, à la fois parlant sans vouloir rien dire, un ressenti purement émotionnel.

Rémy se dit alors, et si je creusais cette voie ? C’est celle qui m’a le plus touché jusqu’à présent.

Pas l’intention de rester focalisé sur des triangles, et si on rajoutait des ronds, des carrés et toutes autres formes géométriques?

Raconter une histoire qui vient du subconscient ?

C’est ainsi qu’est né l’univers abstrait, coloré et géométrique de Rémy Demestre.

Il découvrit ensuite ce qu’ont fait les grands maîtres comme, Kandinsky, Klee, Miro, Picasso et autres Fernand Léger qui, pour lui avec énormément d’admiration , vinrent enrichir son inspiration.

Rémy aime aussi peindre au couteau, lorsqu’il est incapable de tenir un pinceau… ou peindre des fleurs, lorsqu’il ressent le moment nécessaire de le faire, des fleurs au caractère psychédélique sur fond de géométrie.

Il travaille à l’acrylique, dans la spontanéité, la toile est fini, une fois que tout ce qu’il y avait à dire est dit.

 

Chaque toile lui permet de trouver l’équilibre dont il a besoin.
Rémy souhaite exposer et faire découvrir son travail dans le monde entier, l’art, quelque soit sa forme, doit être accessible à tous.

 

 

Comme il aime le dire, «Je ne sais pas où je vais, mais je sais d’où je
viens…»